Pourquoi les conseillers en gestion de patrimoine, les experts en placements immobiliers, s’intéressent au marché immobilier espagnol ?

Lire aussi : Les meilleurs placements à l’étranger

Néanmoins, ils ne sont pas les seuls à pressentir ce filon, la discrétion n’est pas le fort dans la profession. Les premières places sont à prendre maintenant, avant de voir s’engouffrer dans cette niche, tous les autres petits opportunistes.

Les meilleurs analystes financiers ont anticipé les rentabilités optimales en investissements immobiliers sur du long terme. Aujourd’hui, l’immobilier reste l’un des investissements les plus sûr et les plus rentable. D’après les données financières officielles, issues des principaux pays de la zone Euro, l’Espagne est ressortie dans le Top trois des investissements immobiliers.

La fiscalité en Espagne reste tout de même moins lourde qu’en France.

Devrons-nous rester optimistes pour les prochaines années?

Selon le dernier rapport de Caixabank Research, principale banque en Espagne, cette tendance positive devrait se poursuivre dans le secteur, à la fois en raison des bonnes performances de l’économie espagnole et de la bonne santé de l’industrie elle-même.

Selon les calculs de BNP Paribas Real Estate, le volume des investissements en actifs immobiliers pour 2018, accumulés au cours de l’année écoulée, s’élève à 11 630 millions d’euros. Soit une augmentation interannuelle de 8% et devient la plus forte de la dernière décennie. Si ce montant est ajouté aux transactions d’entreprise avec des immeubles sous-jacents, le volume total s’élève à 19 000 millions d’euros.

Les ventes immobilières reflètent une réelle expansion en Espagne. Désormais, elles affichent un nombre à deux chiffres depuis trois ans. La construction connaît une forte croissance et les prix sont clairement à la hausse.

Le secteur immobilier est crucial pour l’économie espagnole. Le secteur immobilier revêt toujours une importance vitale pour l’ensemble de l’économie. Bien que sa capacité se soit fortement adaptée au cours de la dernière décennie, le secteur de la construction représente toujours 5,8% du PIB et emploie 6,2% de la main-d’œuvre totale. Il est donc essentiel de suivre de près les tendances du marché immobilier et ses perspectives d’avenir.

Le secteur immobilier espagnol a commencé à se redresser en 2014 et se trouve actuellement dans une phase d’expansion. Les ventes ont augmenté de 13%/ l’an, en moyenne, et les prix de l’immobilier ont augmenté de 24%.

En outre, les données les plus récentes montrent que les ventes immobilières en 2018, ont franchi le seuil des 500 000 unités. Cette croissance vigoureuse est un signe positif. Les prix du marché montrent une nette tendance à la hausse, les plus fortes hausses ont eu lieu dans les principales zones métropolitaines et touristiques.

La demande de logements par des acheteurs étrangers est un autre facteur de demande particulièrement pertinent dans la récente phase de reprise.

Les étrangers ont été à l’origine de 17% de tous les achats effectués entre 2014 et 2017. Toutefois, du point de vue d’un investisseur international, le secteur immobilier espagnol reste très attractif, notamment en raison de la forte demande finale dans de nombreuses zones. Cependant, il existe un nombre croissant de villes et de régions où une reprise est visible, notamment en termes de demande, comme Séville, Malaga et Valence.

Caixa Bank Research prédit que la croissance des prix de l’immobilier restera supérieure à 7% au cours des prochains trimestres

En résumé, les perspectives du secteur immobilier espagnol pour les années à venir sont prometteuses et il y a de bonnes raisons d’être confiant et optimiste quant à la poursuite de ce cycle d’expansion.

Compte tenu de ces informations, les placements immobiliers des particuliers sont toutefois plus exposés que ceux des professionnels.

Pour exemple, la plateforme Inverpremium à Bilbao propose des investissements directement sur le marché immobilier espagnol, avec un prix d’entrée de 500 000 euro/ minimum.

Les fonds privés d’investissement immobilier sont généralement plus adaptés et plus réactifs aux souhaits des investisseurs.

Comme par exemple, le Club d’Investissement Enovast, qui a acquis une solide réputation par la pluralité de ses compétences avec son staff entièrement francophone. Le Club propose, entre autre, des fonds adaptés a toutes les bourses, basés sur des véhicules immobiliers innovants.

Ou bien, la société ZapInvest, spécialisée dans l’immobilier de villégiature en Espagne, présente des produits physiques à consulter sur son site web.

Pour conclure, faire appel à une structure de conseils ou d’experts en gestion financière serait d’autant plus judicieux. La diversification de leurs investissements apporte une sécurité plus solide qu’individuellement.