Investir à l’étranger nécessite des connaissances et de la prudence. C’est le prix à payer pour un investissement particulièrement rentable avec une bonne stabilité.
Nous vous livrons quelques erreurs à éviter.

Lire aussi: L’expansion de l’immobilier en Espagne

Ne pas se renseigner sur le pays choisi avant d’investir à l’étranger

Comme on ne choisit pas le bien dans lequel investir au hasard, on ne choisit pas le pays de l’investissement au hasard. Il est impératif de prendre le maximum d’informations sur le pays comme sa situation économique, sa situation politique passée et à venir, sa stabilité… Pour cela, internet regorge d’informations, mais fiez vous surtout aux informations données par votre conseiller en investissement si vous passez pas un cabinet de gestion, ce que nous vous conseillons fortement pour éviter les erreurs qui pourraient vous coûter cher.

Investir à l’étranger … avec le cœur

L’investissement doit se faire avec votre tête et uniquement votre tête. On n’investit pas dans un pays qu’on trouve beau, ou où on aimerait passer nos vacances. Les opportunités ne sont pas nécessairement là où se trouve la plage où vous aimez bronzer, ni dans le pays où le climat vous convient le mieux. Profitez des bonnes décisions de vos investissements pour partir en vacances ou financer votre résidence secondaire, mais ne basez pas vos choix d’investissement sur vos préférences de cœur. Des opportunités de rentabilité exceptionnelles sont parfois nichées dans des pays que vous ne visiterez que très peu ou qui ne vous attire pas, néanmoins, c’est bien cet investissement qui fera fleurir votre épargne.

Faire son placement seul

Pour investir à l’étranger, il faut absolument être entouré et accompagné. Les cabinets de gestion privée qui se spécialisent dans les investissements à l’étranger mettent à votre disposition des notaires, avocats, et consultants financiers qui sont capables de vous accompagner en français peu importe le pays de l’investissement.
Ils sont également très renseigné sur la situation des différents pays, ce qui vous permettra de ne pas faire d’erreur pour la localisation de votre investissement.
Votre conseiller personnel est le garant de la réussite de votre expérience de placement. Il vous conseille, vous accompagne et défends vos intérêts.

Ne pas se renseigner sur les coûts annexes

Les coûts annexes sont les honoraires des notaires ou avocats, et d’autres frais qui peuvent varier d’un pays à l’autre. Votre conseiller doit vous informer sur ces frais, également liés à votre gestion privée. En général, lorsque vous passez par un cabinet de gestion privée, tous les frais (notaires, avocats, traduction) sont négociés par le cabinet qui gère vos investissements.

Quoi qu’il en soit, avant d’investir vous devez connaitre tous les frais qui vous incomberont.

Vous l’aurez compris, les principales erreurs sont de penser que l’on peut investir à l’aveugle, sans aide et sans connaissance. Des professionnels sont capables de vous accompagner et de vous conseiller afin de vous diriger vers les placements le plus adaptés à votre profil et à vos projets.
S’entourer d’un conseiller compétent permets de ne jamais se retrouver perdu et d’avoir à tout moment une personne formée et d’expérience pour garantir la sécurité de vos décisions de placement.
Prenez toutes les informations nécessaires et n’hésitez jamais à poser des questions.