CLASSEMENT MONDIAL DES VILLES LES PLUS CHÈRES AU MONDE 2019

Notre époque évolue drastiquement, le monde change et crée des opportunités à saisir et des risques à gérer.

Lire aussi : Boom des investissements immobiliers à Athènes

Pour certains d’entre nous, cela entraîne des situations et des déplacements non prévus. Afin de maintenir notre cadre de vie professionnel ou familial, nombreux parmi nous, choisissons la délocalisation. De ce fait, le coût de la vie pourrait être radicalement différent suivant la destination choisie.

Selon l’enquête 2019 du classement mondial des villes les plus chères au monde réalisée par le cabinet de conseil en ressources humaines Mercer, le haut du pavé revient à Hong Kong pour une deuxième année consécutive.

Dans l’ensemble, l’Asie de l’Est reste la région la plus coûteuse pour les expatriés des 20 villes les plus chères.

hong-kong villes les plus chères
Hong-Kong décroche la palme en étant la premiere des villes les plus chères au monde.

Les chercheurs de Mercer ont analysé, d’une façon exhaustive, un panel de 200 produits et services du quotidien qui reflète le coût de la vie des expatriés de 500 villes dans le monde. Notamment en comptabilisant ; le prix du loyer, la nourriture, les vêtements, les articles ménagers, les loisirs, les fluctuations des monnaies, de l’inflation des biens, etc. Pour l’exemple, comparons le prix moyen d’une bouteille d’eau minérale a Paris : 0.39 Euro/le litre contre 5 Euros a Buenos Aires ou bien le prix d’une location d’un appartement d’environ 100/m2 a Paris pour 2600 Euros contre 7800 Euros a Hong Kong !

Très appréciée des décideurs et des multinationales, cette enquête a pour objectif d’aider les gouvernements et les sociétés à fixer les salaires des employés qui partent travailler à l’étranger.

Pour la sortie du baromètre, Yvonne Traber, chef de file mondial des solutions de mobilité de Mercer a déclaré :

« Le coût de la vie est un élément important de l’attractivité d’une ville pour les entreprises.

Les décideurs reconnaissent de plus en plus que la mondialisation met les villes au défi d’informer, d’innover et de concurrencer pour susciter le type de satisfaction qui attire à la fois la population et les investissements – les clés de l’avenir d’une ville. »

Baromètre 2019 des villes les plus chères au monde (cout de la vie)

Hong Kong (Chine)
Tokyo (Japon)
Singapour
Séoul (Corée du Sud)
Zurich (Suisse)
Shanghai (Chine)
Ashgabat (Turkménistan)
Beijing (Chine)
New York City (États-Unis)
Shenzhen (Chine)

En Europe, les trois villes les plus chères pour les expatriés sont :

Zurich, Suisse
Berne, Suisse
Genève, Suisse

La ville la moins chère d’Europe est Cracovie en Pologne. Entre autre la jolie ville polonaise a reçu cinq étoiles pour son rapport qualité-prix.

Paris a perdu de sa superbe elle arrive en 47éme position et Londres maintient sa position due au déclin de la Livre Sterling.

Remarque intéressante, huit des dix villes les plus chères au monde pour les expatriés se trouvent en Asie.

En fin de peloton, on retrouve les villes les moins chères :

207 – Karachi Pakistan
208 – Tachkent Ouzbékistan
209 – Tunis Tunisie

Contrairement à l’Europe, les villes du Moyen-Orient sont devenues comparativement plus chères au cours de la dernière année.

15 – Tel Aviv reste la ville la plus chère du Moyen-Orient pour les expatriés, suivie de
21 – Dubaï
33 – Abou Dhabi
35 – Riyadh
166 – Le Caire reste la ville la moins chère de la région.

«De nombreuses devises du Moyen-Orient sont liées au dollar américain, ce qui a propulsé les villes dans le classement, ainsi que de fortes augmentations du nombre de logements locatifs pour expatriés», a déclaré Yvonne Traber, leader des solutions de produits de mobilité mondiale chez Mercer, dans le rapport.

«Dans une économie axée sur les compétences, entraînée par la perturbation numérique et la nécessité de disposer d’une main-d’œuvre connectée à l’échelle mondiale, le déploiement d’employés expatriés est un aspect de plus en plus important d’une stratégie commerciale compétitive pour les entreprises mondiales»,

Envoyer des employés à l’étranger présente de nombreux avantages personnels et organisationnels, notamment le développement de carrière, une expérience globale, de nouvelles compétences et la réaffectation de ressources. En proposant des systèmes de rémunération équitables et compétitifs, les organisations peuvent faciliter les changements qui génèrent des résultats commerciaux», a déclaré Ilya Bonic, président de Mercer Business.

Source: Enquête 2019 de Mercer sur le coût de la vie : https://www.mercer.com/newsroom/mercers-25th-annual-cost-of-living-survey-finds-cities-in-asia-most-expensive-locations-for-employees-working-abroad.html