15 C
Paris
samedi 24 septembre 2022
investir-dans-l'immobilier-en-espagne
investir-dans-l'immobilier-en-espagne
AccueilImmobilierBulle Immobilière 2021/2022? L'investissement immobilier risque de boire la tasse en France

Bulle Immobilière 2021/2022? L’investissement immobilier risque de boire la tasse en France

-

- Annonce sponsorisée -banner-hills-and-sea

Bulle Immobilière 2021/2022 : Les investisseurs français boudaient déjà de plus en plus la France qui désormais craint une bulle immobilière. Fiscalité désavantageuses, prix forts, situation sécuritaire… la France ce n’est pas l’eldorado de l investissement.

Lire aussi : Investir en France n’est plus rentable

En temps de crise, et notamment durant toute cette période de covid-19, la pierre reste la valeur sure. Encore faut il investir au bon endroit. En effet, les experts prévoient une chute des prix de l immobilier jusqu’à 20% en France à partir de 2021.

bulle immobiliere
Bulle Immobilière (Sources : INSEE, calculs ACDEFI)
- Annonce -

Les déficits et la dette publique de la France sont en forte hausse, une remontée des taux obligataires et hypothécaires semble inévitable, ce qui pèsera sur les crédits, puis évidemment les cours de l’immobilier.

De notre point de vue, l’immobilier sera évidemment affecté, mais probablement moins que ce qui est annoncé et surtout d’autres domaines risquent de l’être encore plus.
En effet, les banques ayant tiré des leçons de la crise de 2008, sont désormais plus prudents quant aux prêts accordés aux investisseurs.

Ceci étant dit, des pays comme la Grèce offrent de bien meilleures opportunités d’investissement, car malgré la crise liée au covid-19, les prix, encore accessibles, sont à la hausse.

Auteur

- Annonce -Visa mundi

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

⬇⬇⬇

Suivez nous sur les réseaux sociaux et ne ratez plus aucune de nos publications

Instagram Facebook

Souscrivez à notre Newsletter!

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter et restez informés de toute l’actualité Investiraletranger.com 

Inscription à la Newsletter