19.3 C
Paris
jeudi 20 juin 2024
investir-dans-l'immobilier-en-espagne
investir-dans-l'immobilier-en-espagne
AccueilFinanceTous les frais que vous devez connaître lors d’un achat immobilier à...

Tous les frais que vous devez connaître lors d’un achat immobilier à l’étranger

-

- Annonce sponsorisée -banner-hills-and-sea

Bien que relativement abordable, le marché immobilier à l’étranger n’est pas non plus aussi accessible qu’il y paraît. Il ne suffit pas en effet de porter son attention sur le prix d’un bien immobilier en question afin de l’acquérir sans avoir à envisager la moindre considération supplémentaire.

L’achat d’un bien immobilier suppose en effet d’envisager de nombreux frais en général, mais un achat immobilier à l’étranger, quant à lui, suppose de penser à des coûts qui, par ailleurs, peuvent être variables compte tenu d’une spécificité locale relative au droit et au commerce. Dès lors, il importe de savoir quels frais envisager avant de se lancer dans un investissement immobilier à l’étranger, aussi tentant celui-ci puisse-t-il paraître de prime abord.

Préambule relatif aux frais à engager à l’étranger lors d’un achat immobilier

Le sujet de l’achat immobilier à l’étranger, compte tenu de la thématique, est forcément vaste. Tous les cas de figures divergent selon le pays étranger en question, l’indice de prix y étant pratiqués, son cadre économique, d’indice de développement humain, et légal ; entre autres caractéristiques.

Lire aussi : Types de propriété foncière en Thaïlande : pleine propriété et bail

Le commentaire présent, relatif à tous les frais engagés dans le cadre d’un achat immobilier à l’étranger, repose sur un constat plus global à envisager. Aussi, pour cette raison, les prix considérés le seront en dollars du fait qu’il s’agisse de la monnaie de réserve la plus usitée dans le monde.

Pourquoi investir dans un achat immobilier à l’étranger

Il existe de nombreuses raisons d’investir dans l’immobilier, des revenus locatifs à la diversification du portefeuille. En période de volatilité des marchés boursiers et obligataires, certains investisseurs se tournent vers des actifs durables tels que l’immobilier. Au cours de la dernière décennie, investir dans des résidences secondaires à utiliser pour des locations à court terme répertoriées sur des plateformes de partage de maisons a gagné en popularité. Il existe plusieurs façons de se lancer dans l’investissement immobilier sans une énorme dépense d’argent.

- Annonce sponsorisée -Riviera Crypto-728x90px-Leaderboard-Max-Quality

Considérer les frais les moins conséquents dans le cadre d’un achat immobilier à l’étranger

Créée dans les années 1960 pour permettre aux investisseurs individuels de participer au marché de l’immobilier commercial, la fiducie de placement immobilier (FPI) est l’une des options les moins chères et les plus faciles (pour aussi peu que 1 000 $ selon le type de FPI) pour ajouter de l’immobilier succession à un portefeuille.

Ce sont des titres et sont négociés sur les principales bourses comme les actions. Ils investissent directement dans l’immobilier, soit par le biais d’achats immobiliers, soit par le biais de placements hypothécaires. De nombreuses FPI se spécialisent dans un type particulier de biens immobiliers ou dans une région spécifique.

Une FPI offre à l’investisseur un dividende relativement élevé ainsi qu’une méthode très liquide d’investissement dans l’immobilier. La plupart des investissements immobiliers ne sont pas faciles ou rapides à réaliser. Une FPI cotée en bourse est.

investir-a-letranger-francais-expat-axa-assistance-728x90

De plus, vous pouvez commencer petit avec un peu d’argent. Si vous y êtes pour le long terme, envisagez l’un des FPI qui offrent un plan de réinvestissement des dividendes (DRIP).

Les frais relatifs à l’achat d’un bien immobilier en partenariat privé

Pour les investisseurs qui cherchent à posséder des biens immobiliers physiques au lieu d’actions d’une société, un groupement d’investissement immobilier (REIG) ou un partenariat privé peut être pour vous.

Le REIG permet à un investisseur individuel d’acheter une ou plusieurs unités d’habitation au sein d’un immeuble d’appartements ou de condos par l’intermédiaire d’une société exploitante. La société d’exploitation gère collectivement l’ensemble des unités et s’occupe de leur commercialisation. En échange, la société exploitante prend un pourcentage du loyer mensuel.

Un REIG représente un moyen relativement rentable d’entrer sur le marché immobilier en tant qu’investisseur. Cela vous libère également du travail de gestion.

Certaines sociétés de placement immobilier acceptent un investissement de 5 000 $ à 50 000 $. Ce n’est pas suffisant pour acheter une unité, mais le partenariat mettra en commun l’argent de plusieurs investisseurs pour financer une propriété partagée et en copropriété.
L’objectif est de trouver un REIG qui fournira un retour en espèces mensuel sur votre investissement.

Les frais à prendre en compte dans le cadre des achats en vue de l’acquisition de revenus locatifs

La manière éprouvée d’investir dans l’immobilier est aussi la plus coûteuse et la plus chronophage : devenir propriétaire. Nous connaissons tous l’idée de base. Un investisseur achète une propriété résidentielle ou commerciale et la loue à un locataire. Le propriétaire est responsable du paiement de l’hypothèque, des taxes et des frais d’entretien. Idéalement, le loyer couvrira les coûts et peut-être, au fil du temps, fournira un revenu ou une croissance du capital, ou les deux.

Les coûts supplémentaires qui s’agrègent à l’achat d’un bien immobilier à l’étranger

Il y a beaucoup de coûts car le concept d’hypothèque sans justificatif de revenus a disparu avec la crise du crédit de 2007-2008. Selon le vendeur et le prêteur, vous devrez peut-être jusqu’à 20 % de mise de fonds (avec moins, vous devrez peut-être souscrire une assurance hypothécaire privée), plus les frais de clôture et autres frais.
Si vous décidez d’acheter un réparateur, vous devrez peut-être contracter un prêt de construction ou de rénovation pour que la propriété soit en état de location.

Le montant d’argent dont vous avez besoin pour acheter un bien locatif dépend d’une grande variété de facteurs concernant le bâtiment lui-même, y compris, mais sans s’y limiter, le type et la taille du bâtiment, son emplacement, la quantité de travail dont il a besoin et la liste. continue. Dans l’Oklahoma, vous pouvez acheter un réparateur pour moins de 50 000 $ (en décembre 2021), mais vous n’avez probablement pas de chance si vous recherchez une maison dans cette gamme de prix à Boston.

Lorsque vous êtes propriétaire d’un bien locatif, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un immeuble entier, vous devez également disposer d’une réserve de trésorerie pour faire face aux réparations d’urgence et aux écarts d’occupation. Tous les projets, en effet, ne se déroulent pas comme on l’entend. C’est pour cette raison qu’il faut savoir parer à toute éventualité fâcheuse grâce à une trésorerie de secours.

Auteur/Autrice

- Annonce -Visa mundi

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

⬇⬇⬇

Suivez nous sur les réseaux sociaux et ne ratez plus aucune de nos publications

Instagram Facebook

[thrive_leads id='2332']

Inscription à la Newsletter