Fonds immobiliers alternatifs

Bien qu’il existe une variété d’investissements alternatifs disponibles sur le marché, l’une des options les plus importantes dans l’environnement des placements, consiste en des offres immobilières groupées et privées. Qu’il s’agisse d’investir dans des fonds ou dans une propriété spécifique, rassembler des capitaux génère des rendements élevés.

Lire aussi: Investir aux Etats Unis? : L’assouplissement de la réglementation des banques américaines dessert les investisseurs

Les investissements alternatifs

Entrent dans la catégorie des investissements alternatifs ; les actifs immobiliers, le capital d’investissement privé, les terrains, le capital de risque, la propriété intellectuelle et les stratégies long-short actions. Un investissement non fait en obligations, actions et liquidités peut être considéré comme un investissement alternatif.

Nous allons énumérer les principales options sur le marché de l’immobilier avec leurs avantages ou inconvénients.

Fonds Immobiliers en capital-investissement ou Private Equity

Tout d’abord, un investisseur moyen est incapable de prendre part à des investissements immobiliers à capitaux privés. Mais on ne sait jamais !

Pour être éligible, le fonds de capital-investissement traditionnel exige des investisseurs qu’ils injectent une somme minimale d’un demi-million d’euro, bien que la plupart des gestionnaires recherchent des personnes ou des institutions prêtes à fournir plus de 20 à 25 millions d’euros à un fonds de placement collectif à long terme avec d’autres investisseurs.

Comme les fonds immobiliers de capital-investissement sont peu réglementés, les débouchées se limitent traditionnellement aux «investisseurs qualifiés». Cela signifie que l’investisseur doit disposer d’avoirs personnels ou en commun d’au moins un million d’euros (sans la valeur de leur résidence principale) ou le revenu annuel du particulier doit être d’au moins 200 000 euros.

Les gestionnaire de fonds

Pour de nombreux investisseurs privés cherchant à investir dans l’immobilier, la meilleure option consiste à investir dans des actifs acquis et gérés par un tiers, un gestionnaire de portefeuille professionnel ou encore mieux, un fonds privés. Cela peut être sous la forme d’un investissement spécifique, ou d’une structure hybride combinant des actifs existants et des acquisitions futures. Ces investissements présentent de nombreux avantages:

L’investisseur profite de l’expérience de la plateforme, dont les activités à plein temps sont gérées par une équipe de professionnels.
Le coût d’investissement est généralement connu à l’avance et défini dans le contrat en termes d’intérêts reportés et d’autres avantages.
Les investissements peuvent être réalisés dans une variété de types et une diversification efficace possible même pour un investisseur plus petit.
Dans le même temps, l’investisseur est épargné de la gestion quotidienne et de tous les aspects techno-techniques.

Les fonds privés d’investissements immobiliers à l’étranger

Une autre forme d’investissement, va permettre aux particuliers de décupler le rendement de leur épargne. Les fonds privés d’investissements immobiliers à l’étranger sont à ce jour, les plus rentables sur le long terme.

Les partenaires généraux définissent un produit cible, dans une variété de types de propriétés et située à différents lieux géographiques pour respecter la diversification. Apres une analyse rigoureuse ils choisissent plus spécifiquement les pays aux taux d’impositions les plus attractifs.

Les stratégies en matière d’acquisitions, peuvent aller dans :

  • La réalisation de nouveaux projets de développement
  • la construction d’immeuble, de bureaux
  • le réaménagement complet de propriétés existantes.

Le choix des partenaires, promoteurs, agents immobiliers et autres sont d’une importance capitale dans le résultat et la performance des opérations.

Une société civile de placement immobilier (SCPI)

Une SCPI est un véhicule de placement qui collecte des fonds récoltés par des investisseurs particuliers afin d’acquérir et de gérer un patrimoine immobilier. En contrepartie de cet investissement, les épargnants reçoivent des parts sociales.

A l’encontre des actions, ces parts ne sont pas cotées en Bourse. Les SCPI appartiennent à la catégorie des Organismes de Placements Collectifs (OPC). La société de gestion investit dans des actifs immobiliers comme : des bureaux, des murs de boutiques, des locaux industriels et moins souvent dans des résidences locatives. Son rôle est de maintenir la gestion du parc immobilier constitué, la collecte des loyers, les travaux d’entretien et la répartition des loyers correspondants aux investisseurs.

Néanmoins, la dernière étude de l’ASPIM (l’Association Française des Sociétés de Placement), estime que la rentabilité moyenne des SPCI en 2018 était de 4,35%.

De toute évidence, à ce jour, l’option la plus lucrative et la plus sécurisée est d’investir dans des marchés moins efficients comme dans l’immobilier a l’étranger.