Comme dans tous les autres pays, nous sommes plongés dans une période d’incertitude, mais doit-on encore investir dans l’immobilier en Espagne ?

Les résidences secondaire, investir dans l’immobilier en Espagne

La question demeure, à tous les niveaux, également sur le marché immobilier. Par conséquent, investir dans une résidence secondaire maintenant ou attendre un peu, reste la grande question pour de nombreux investisseurs.

La situation économique compliquée dérivée du COVID-19 nous amène à penser que ce n’est vraiment pas la meilleure situation pour assumer un nouvel investissement.

Cependant, plusieurs facteurs en font le moment opportun pour investir dans l’immobilier en Espagne.

Pourquoi investir maintenant dans l’immobilier en Espagne.

Tout d’abord, la baisse du tourisme a été un coup dur pour l’économie, puisque plus de 12% de son PIB provenait du tourisme en 2018 et 2019. L’Espagne a historiquement souffert d’un chômage élevé. Précisément, depuis la crise économique des années 1980, le chômage a oscillé au-dessus de 8%. À la fin de 2020, il est passé à une moyenne de 15,5% contre 14,1% en 2019.

Deuxièmement, cette situation touche tout le monde dans tous les secteurs de la société. Donc investir dans l’immobilier en Espagne pourrait aider à récupérer des emplois dans le domaine de la construction.

Réduction du taux de TVA pour les résidences secondaires.

D’autre part, l’entrée sur le marché des nouveaux acquéreurs est due à l’intérêt pour le secteur immobilier qui s’est accru ces dernières années. En outre, le gouvernement a décidé de réduire le taux de TVA des résidences secondaires de 19% à 9%, ce qui rend les économies supérieures au prix ordinaire de l’immobilier.

  • Logement neuf : TVA (10%) + IAJD (0,1% – 1,5%, selon la communauté autonome)
  • Dans le cas d’un logement d’occasion : ITP (2,5% – 10%, selon la communauté autonome)

Le prix immobilier espagnol des résidences secondaires.

D’après l’étude de Fondapol, l’Espagne fait partie des pays avec la plus forte croissance en résidences secondaires en dépassant l’Australie et le Royaume-Uni. Cela oblige à rechercher une bonne alternative pour choisir la meilleure solution pour les acheteurs.

Selon la Caixabank, le prix immobilier a considérablement augmenté ces dernières années dans des villes comme Madrid ou Barcelone et dans certains sites touristiques comme Malaga.

Pourtant, selon les estimations de la Banque d’Espagne, le prix immobilier au niveau national montre actuellement une valeur proche de l’équilibre.

Le prix de l’immobilier reste en dessous du seuil maximum.

Le prix de l’immobilier a commencé à augmenter en 2015, selon les données du ministère du Développement. De sa valeur minimale en 2014 aux données les plus récentes, il accumule une croissance de 12,3% (8,6% en termes réels).

Malgré cette tendance haussière, le prix reste toujours environ 22% en dessous de son maximum historique atteint avant la crise de 2008. Le prix de l’immobilier a rebondi au cours des 5 dernières années.

En revanche, l’indice des prix du logement publié par l’INE sur la base des prix de transaction, montre une reprise plus vigoureuse, avec une progression nominale de 30,4% entre 2014 et le 2eme trimestre 2019. Bien que la distance qui le sépare du maximum avant la crise soit similaire à celle indiquée par les données du ministère du Développement. Soit 18,2% en dessous du maximum en termes nominaux, –30,6% en termes réels.

L’inattendue flambée du secteur de la location saisonnière pousse à investir dans l’immobilier en Espagne.

Les investisseurs étrangers se précipitent pour acquérir une résidence secondaire.

De toute évidence, les investisseurs étrangers se précipitent pour acquérir une résidence secondaire afin d’éviter la fréquentation dans les hôtels. Ils ont remarqué la forte tendance des hébergements non traditionnels comme Airbnb. En cas de non occupation, les propriétés vides peuvent être transformées en mini-hôtels avec un minimum d’effort et des gains conséquents.

L’hébergement privé représentera 20% des réservations hôtelières mondiales.

L’hébergement privé représentera près d’un cinquième des réservations hôtelières dans le monde d’ici deux ans. Grâce aux plateformes de réservations, les géants des agences de voyages en ligne pourront puiser dans ce vaste vivier de résidences secondaires.

Le marché de la résidence secondaire a, devant lui, un grand potentiel de croissance en Espagne. Enfin, avec la location saisonnière, le lien direct entre le propriétaire et l’investisseur est éliminé. Pour cette raison, l’achat d’une résidence secondaire est une stratégie beaucoup plus efficace pour planifier l’avenir.

Lire aussi : Investissements en 2021: l’étranger est-il toujours aussi rentable?