L’emblématique Transamerica Pyramid de San Francisco a changé de mains pour la première fois mercredi 21 octobre 2020, après que Deutsche Finance America et le développeur Michael Shvo se soient associés pour acheter la tour et le complexe pour 650 millions de dollars: l’une des plus importantes transactions commerciales aux États-Unis depuis le début de la pandémie du Covid-19.

«C’est un bâtiment classique qui reflète l’esprit tourné vers l’avenir de la région de la baie», a déclaré Shvo dans un communiqué.

«Nous sommes ravis de faire entrer cette propriété dans sa prochaine renaissance.» Shvo et Deutsche achètent la tour de 48 étages – qui se trouve sur un pâté de maisons complet – d’Aegon, la compagnie d’assurance néerlandaise. Aegon a acheté Transamerica Corporation en 1999; le bâtiment a ouvert ses portes en 1972.

Lire aussi : Les meilleurs SPA d’Europe pour prendre soin de soi

Le géant allemand des retraites BVK compte parmi les autres investisseurs impliqués dans cette transaction. Le bâtiment conservera son profil célèbre, ainsi que le nom de Transamerica Pyramid, bien qu’il soit prévu de rénover la propriété. La tour était sur le marché depuis août 2019. L’offre gagnante, qui s’élevait auparavant à 711 millions de dollars, a été signalée pour la première fois en février, bien que la pandémie ait apparemment retardé le processus de clôture et contribué à la baisse de prix de 61 millions de dollars, en raison des turbulences dans le marché immobilier commercial.

Deutsche et Shvo se sont lancés dans une frénésie d’achat ces derniers temps, se sont associés sur neuf propriétés au cours des deux dernières années, totalisant des milliards de dollars. Cela comprend Big Red à Chicago (pour 376 millions de dollars), le Raleigh Hotel à Miami (103 millions de dollars) et 9200 Wilshire Boulevard à Beverly Hills (130 millions de dollars).