Investir dans l’immobilier à l’étranger nécessite une grande prudence, avec une législation et des us et coutumes qui diffèrent en fonction des pays. Pour contourner le problème, les Groupes d’investissement en immobilier peuvent être une solution pertinente avec des tickets d’entrée réduits et qui ne requièrent pas de gestion locative.

investir dans l'immobilier à l'étrangerLe marché immobilier européen a conquis non seulement les investisseurs mais également les Groupe d’Investissement proposant des fonds en immobilier. En effet, le marché immobilier européen est sur une gamme de prix encore raisonnable par rapport à la France et suit une douce montée des prix. Une revalorisation du patrimoine dans ces pays sur du long terme est à attendre. C’est donc sur ce terrain de jeu plus que favorable que certains groupe d’investissement privé choisissent leurs actifs précautionneusement comme les commerces de périphérie, au profil très sécurisé et de qualité.

Sur 2016, 2017 et 2018, ces fonds ont versé un rendement de 4.5% à 7,5% nets (selon les accords fiscaux entre les pays). Si les revenus doivent également être déclarés en France, l’investisseur bénéficie d’avantages fiscaux, et pour des investissements dans certains pays, ne paye pas les prélèvements sociaux de 17.2%.

>> Je reçois des informations sur les meilleurs placements à l’étranger.

Devant le succès rencontré des fonds immobiliers, les groupes d’investissement développent leurs projets de placements dans des fonds en immobilier notamment au Portugal ou en Espagne. Le but est clairement affiché : profiter de gros rendements et d’actifs à prix cassés. Cette gestion « opportuniste » a permis à ces groupes de dégager un rendement supérieur à 6% depuis leur création.

Pour les heureux porteurs de parts, il n’y a pas que la performance qui prend de l’embonpoint. Le prix de la part suit le même chemin. A 1000 euros à la création de certains fonds en 2012, le prix de la part passe à 1075 euros au 1er juin, soit une hausse de 7,5% !

>> Je demande des informations sur les Groupes D’Investissement proposant des fonds immobiliers

L’avantage de la fiscalité

Investir dans l’immobilier à l’étranger dans des fonds immobiliers est idéal pour les investisseurs souhaitant diversifier leur patrimoine et investir dans l’immobilier ) l’étranger sans les tracas liés à un investissement en direct hors de nos frontières. Outre la simplicité de gestion et une mutualisation des risques, les fonds étrangers (zone Euro) ont un point commun que recherche n’importe quel investisseur : les avantages fiscaux.

Pour rappel, la fiscalité des revenus fonciers étrangers pour un résident fiscal français est fonction de la convention fiscale applicable entre la France et les pays de détention des immeubles. La plupart des conventions prévoient l’imposition des revenus fonciers dans le pays où le bien est situé. Et généralement la pression fiscale y est beaucoup moins forte qu’en France.

Investir dan l’immobilier à l’étranger nécessite tout de même de déclarer ses revenus liés au fonds en France, mais l’investisseur bénéficiera d’un crédit d’impôt sur le taux moyen d’imposition qui viendra limiter la fiscalité française. Ainsi, ce type de placement est particulièrement pertinent pour les épargnants ayant une tranche marginale d’imposition élevée ou en prévision.

>> Je reçois une information complète sur les avantages fiscaux d’un investissement immobilier à l’étranger