La première et plus importante question qui nous est posée est: est-ce qu’il y a un risque plus important d’investir en Europe dans l’immobilier?

Lire aussi : Dans quoi investir en 2020 : les portefeuilles immobiliers

Notre réponse est claire: il n’y a pas de risque plus important à partir du moment où vous faites appel à des professionnels pour vous accompagner. Il faut être attentif aux connaissances de la société de gestion, car il faut être spécialiste en matière d’immobilier mais également être attentif à la localisation, les règles juridiques, fiscales et notariales. Il y a donc des risques uniquement si vous choisissez de faire votre investissement seuls.

Fiscalement, est-il intéressant d’investir dans des clubs privés qui ont des actifs immobiliers en dehors de France ?

L’avantage fiscal est loin d’être négligeable, le fait qu’il n’y ait pas les prélèvements sociaux sur la quote part des revenus fonciers qui viennent de l’étranger, c’est quand même 17,2% de plus d’impact. Par ailleurs, dès lors qu’il a une fiscalité confiscatoire dans un pays d’Europe vous bénéficiez d’un mécanisme de crédit d’impôt important.

Le placement peut être dans des commerces, des bureaux, des résidences services et dans le résidentiel. Comment le diversifier par rapport à sa résidence principale, il y a des pays d’Europe à privilégier ?

C’est l’ADN même des groupes d’investissement que de diversifier: diversification sectorielle, locative, géographique (pays). En 2019, près de 33% des placements ont été déployés sur des territoires européens.

Investir en Europe permet de bénéficier d’une fiscalité particulière. En effet, seule la partie d’immobilier située en France est imposée dans la catégorie des revenus fonciers français. L’ensemble de ce qui concerne l’étranger est imposé selon la fiscalité du pays concerné. Par exemple, dans de nombreux cas, un investissement en Espagne sera imposé selon les règles fiscales de l’Espagne, et non de la France. Dans certains cas, cela permet donc d’optimiser son imposition grâce aux écarts de fiscalité existants. C’est par exemple le cas de la Grèce où il y a une absence de prélèvements sociaux sur les revenus fonciers pour les propriétaires (puisqu’ils sont payés directement par les locataires).

Nous rappelons également régulièrement à nos lecteurs, que investir en Europe permets de bénéficier d’une certaine protection en tant que citoyen européen.

Pour la sécurité de vos investissements il est toujours plus prudent d’investir dans la zone euro que dans un autre pays.