Accessible en 1h de ferry depuis Athènes, Kea est l’île à découvrir absolument.

Malgré sa proximité géographique avec Athènes, Kea est épargnée par le tourisme de masse. Charmante et paisible, elle a su garder un caractère authentique et possède une beauté naturelle éblouissante. Elle attire aujourd’hui une clientèle plus aisé à la recherche d’un décor majestueux et de tranquillité.

Lire aussi : S’offrir un rêve: investir dans les îles Grecques

Kéa : le paradis caché

Il s’agit d’une des îles des Cyclades les mieux entretenus de Grèce, avec ses villages pittoresques traditionnels, ses monuments archéologiques fastueux et sa grande flore maritime naturelle (et par ses épaves). Kéa se dote d’un réseau bien maintenu de chemins et de routes ainsi que de plusieurs plages d’un autre monde.

Le cœur de l’île est boisé composé de chênes méditerranéens, de nombreux amandiers et de cyprès.

Le Nord de l’île est plus développé et peuplé, tandis que le Sud, plus « chic » et isolé. Le sud de Kea abrite les plus belles plages, à l’abri du vent estival.

L’histoire de Kea est très riche et ancienne à travers l’époque hellénistique avec quatre cités splendides, les temples byzantins, l’occupation par les Vénitiens jusqu’aux temps modernes.

Dans les années 2000, l’île s’est développé et est devenue très appréciée des Athéniens qui y construisent des villas et maisons prestigieuses.

A Kea vous ne trouverez les si célèbres petites maisons blanches typiques des Cyclades mais des résidences cubiques faites en pierre locale avec des toits de tuiles, une tradition unique à Kea. Maisons et villas se noient dans le paysage rocheux, offrant un paysage architectural magnifique.

On y revit l’atmosphère de la Grèce des années 50 et 60 à travers les rues pavées ou dans les petits cafés et restaurants.

A ne pas rater à Kea:

  • Observer les oiseaux dans la forêt de chênes
  • Visiter les grottes pour les férus de géologie
  • Faire de la plonger pour observer les navires naufragés (seuls trois sont accessibles au public)
  • Faire une randonnée à travers Chora vers la fameuse statue du « Lion Souriant » de Kea.
  • Visiter l’antique cité hellénistique de Karthaia, le Monastère de Kastriani et le phare antique traditionnel de Cap Tamelos.

Si vous avez le temps, et un peu de courage, enfilez vos baskets et votre sac à dos pour partir découvrir Vourkari, un petit village de pêcheurs. Les paysages sont époustouflants et le calme reposant. Admirez les moutons et les chèvres, les coquelicots au milieu des herbes hautes, les nombreux figuiers et les chapelles…

Kéa attire les promoteurs de projets de luxe.

Kea est l’île discrète qui fait de plus en plus parler d’elle chez les étrangers. Déjà très appréciée des Athéniens « aisés » qui viennent y passer leurs week-end dans leurs résidences secondaires. Depuis quelques années se développe des projets d’envergures convoités par des promoteurs spécialisés destinés une clientèle huppée.

De quoi allier plaisir et business!