Dans la perspective de devenir l’un des centres européens de startup, la Lituanie charme les startups avec son Startup-Visa.

Lire aussi: Les meilleurs placements à l’étranger

L’année dernière, la start-up Visa a reçu 178 demandes de participation de sociétés étrangères au programme et au développement des entreprises en Lituanie, soit 41% de plus que lors de la première année du programme. La Lituanie doit non seulement attirer des startups étrangères prometteuses, mais aussi de former de jeunes entreprises lituaniennes innovantes.

La croissance des sites de startups les plus performants et les plus importants au monde – Silicon Valley, Singapour, Stockholm et Barcelone – n’a pas été déterminée uniquement par des spécialistes locaux. L’attrait pour les talents étrangers a transformé ces sites en centres de démarrage mondiaux.

Le nombre croissant de demandes de Startup Visa est un bon signe, la concurrence est rude face à de nombreux autres pays du monde pour les entreprises qui ont déjà présenté une demande.

Le programme Startup Visa lancé en 2017 suscite un intérêt croissant chez les startups étrangères. L’écosystème des startups lituaniennes retient particulièrement l’attention des entrepreneurs biélorusses, ukrainiens et russes, qui ont un avis favorable sur le système juridique et fiscal en place pour le développement commercial en Lituanie.

Roberta Rudokienė, responsable du projet, a déclaré :

Nous avons également reçu des demandes pour des pays tels que le Japon, la Corée du Sud ou l’Australie – les startups de ces derniers ont déjà établi leur activité prospère en Lituanie.

Depuis le lancement de deux nouveaux fonds d’accélération en Lituanie cette année: Startup Wise Guys et 70Ventures, nous nous attendons à ce que des startups encore plus puissantes viennent en Lituanie.

La Startup Lituanie compte actuellement 520 entreprises en démarrage dans sa base de données, dont 17 développent leur activité avec l’aide du programme Visa pour entreprise en démarrage.

Le nombre d’entrepreneurs étrangers planifiant leur déménagement en Lituanie augmente chaque année.

Selon les données de la Startup Lituanie, 178 demandes de visas Startup Visa ont été reçues en 2018, et la Commission en a approuvé 41. Au cours de la première année du programme, 126 demandes ont été reçues, dont 28 étaient éligibles pour un visa de démarrage et la création d’une entreprise en Lituanie.

En 2018, nous avons observé une tendance claire: l’augmentation du nombre d’applications suivie de l’amélioration de la qualité des idées commerciales pour l’établissement et le développement en Lituanie. Les nouvelles mesures mises en place dans le pays contribuent à attirer les startups étrangères les plus prometteuses: les fonds d’investissement et d’accélération, qui offrent aux startups étrangères la possibilité de sécuriser les investissements une fois celles-ci transférées en Lituanie.

Secteur de la technologie financière

Le secteur de la technologie financière développé avec succès en Lituanie suscite un vif intérêt des startups étrangères. Ce domaine, en particulier, figurait parmi les plus populaires parmi les candidatures déposées par les startups en 2018. Un nombre important des entreprises intéressées, basent leurs activités sur la technologie d’intelligence artificielle.

En fait, une start-up créée en Lituanie à de nombreuses raisons d’y élire son domicile, selon la Banque mondiale, il s’agit du 16ème pays au monde le plus propice aux affaires.

Au niveau administratif, en Lituanie, il ne faut que trois jours pour créer une nouvelle entreprise et trois mois pour recevoir une licence bancaire.

Vilnius a vu son nombre de FinTech doubler au cours des deux dernières années. Pour exemple, des sociétés telles que Google Payment de Alphabet et la banque numérique britannique Revolut qui se sont installées. La Lituanie compte désormais 170 entreprises de technologie financière. En outre, c’est le deuxième pays en Europe, derrière le Royaume-Uni, des institutions de monnaie électronique (EMI).

Investir dans la ville intelligente!

La ville fournit non seulement des données brutes, mais également le moyen pour le public d’y accéder facilement et de les digérer. Par exemple, une carte interactive en ligne contenant des informations municipales sur les projets planifiés, les projets en cours, les établissements d’enseignement, les informations sur les transports, les zones de loisirs, etc.

Les projets de construction, les hauteurs de construction maximales et de nombreux autres points de données peuvent également être visualisés en 3D. Cette richesse d’informations ouvre un monde de possibilités au secteur privé.

Nouvelle stratégie de ville intelligente

Plus tôt cette année, les autorités ont lancé leur nouvelle stratégie de ville intelligente dans le but de centrer leurs données et leur technologie sur trois objectifs visant à améliorer la vie de ses citoyens.

Le bonheur, la santé et la réduction du temps de déplacement sont les priorités de la stratégie, soulignant l’importance des idées et des technologies susceptibles d’améliorer la vie quotidienne des citoyens.

Le Blog destiné au Crowdfunding « Crowdfunding Magasine » a publié un article particulièrement intéressant sur le sujet que nous vous invitons à consulter en cliquant sur ce titre: La Lituanie, future start-up Valley de l’Europe ?