Dans cet article nous vous présenterons le fonctionnement d’une alternative d’investissement: le financement participatif, pour tous les épargnants privés qui subissent une baisse de leurs investissements, que ce soit en actions ou en fonds, résultant de la chute généralisée des marchés provoquée par la crise du covid-19.

Lire aussi : Où acheter un bien immobilier en Europe 2020

Dans ce scénario, ces différentes alternatives offertes par le financement participatif permettent de limiter les effets négatifs sur les rendements actuels qui sont exposés aux portefeuilles d’investissement des épargnants, compte tenu de la volatilité des marchés dans les prochains mois et du fait que les investisseurs seront soumis à de graves changements d’indice résultant du climat d’instabilité généré par une crise sanitaire mondiale d’une ampleur encore inconnue.

QUELS SONT LES AVANTAGES DU FINANCEMENT PARTICIPATIF?

– Investissement non lié à la performance du marché

La rentabilité des projets de financement participatif n’est pas basée sur les fluctuations du marché, ce qui protège les investisseurs en particulier dans des moments comme ceux-ci. Les marchés boursiers connaissent de fortes baissent et sont instables et les analystes assurent que la volatilité deviendra le principal objectif des marchés au cours des prochains mois. De telles baisses peuvent entraîner des pertes substantielles pour les investisseurs à forte exposition variable aux actions.
Jusqu’à présent c’était un refuge pour ceux qui cherchaient des rendements acceptables.

– Permet la diversification des investissements

Le financement participatif se positionne comme l’une des alternatives d’investissement optimales.
De par sa nature, il permet de diversifier les investissements au sein de différents types de projets, y compris des montants et des revenus réduits sans rapport avec ces fluctuations du marché. Nous parlons d’une alternative intéressante pour une diversification maximale des investissements. L’investisseur impliqué dans cette modalité peut simuler une stratégie similaire à un portefeuille de fonds, tout en choisissant des projets de financement participatifs avec différents niveaux de risques.

– Le « scoring » pour guider l’investisseur

Le risque d’un projet est analysé à l’aide d’une notation pour chaque projet. Dans les groupes d’investissement spécialisés, tous les projets sont soigneusement évalués et sélectionnés selon des critères stricts par une entreprise externe spécialisée comme Homadata pour la France ou Enovast pour l’Europe, qui effectue une étude de faisabilité et de risque pour chaque opération, sur la base d’un système de notation précis et exigeant.

– Disponibilité des investissements

Compte tenu de sa typologie, ces investissements peuvent être réalisés instantanément, avec un accès rapide à la plateforme et une procédure simple et flexible afin que l’investisseur décide quand investir et dans quels projets.

– Une option attractive en termes de rentabilité et de risque

La décorrélation avec les marchés traditionnels signifie un choix entre rentabilité et risque. Une alternative pour surmonter la forte volatilité de la Bourse et la faible rentabilité des placements bancaires (revenu fixe au minimum historique où le retour sur investissement et de moins de 1% et où l’investisseur peut même perdre de l’argent en payant des commissions.)

– Immobilier à l’étranger: meilleure alternative de financement participatif.

En investissant en participatif dans l’immobilier à l’étranger, l’investisseur bénéficie de nombreux avantages.
Rentabilité et stabilité du financement participatif, sécurité de l’investissement en immobilier, et avantages fiscaux liés aux investissements dans des pays d’Europe ayant mis en place des accords avec la France.

Pour en savoir plus sur les opportunités d’investissement participatif en immobilier cliquez ici