S’offrir une résidence secondaire à l’étranger reste le rêve avoué d’un nombre croissant de français, mais comment obtenir un prêt pour investir dans un bien immobilier à l’étranger.

De nos jours, de plus en plus d’investisseurs désirent acquérir un bien immobilier à l’étranger.

Lire aussi : Sécuriser son capital en investissant dans l’immobilier à l’étranger

C’est un fait vérifié, que de plus en plus d’étrangers ou de non-résidents achètent une maison hors de leur pays d’origine. Car hormis les retraités, il y a aussi le phénomène des travailleurs expatriés qui s’amplifie, désirant s’installer dans un autre pays. Il faut savoir que, malgré la nationalité française, la résidence fiscale sera fixée dans le pays d’adoption, (sauf demande exclusive).

Comment obtenir un prêt pour investir dans un bien immobilier à l’étranger.

Pourquoi pas dans une banque en France ?

Investir dans une résidence secondaire à Athènes, sur la Costa Del Sol ou dans une autre ville de la communauté européenne, implique une sérieuse réflexion sur son financement. Comment obtenir un prêt pour un bien immobilier à l’étranger ? Et pourquoi ne pas solliciter directement une banque ou un établissement de crédits en France ?

Le résidant français qui désir obtenir un prêt pour un bien immobilier à l’étranger (en Europe), devrait commencer par demander un crédit directement dans l’hexagone.

Les établissements de crédit accepteront sans doute de financer ce projet, dans la mesure où ils pourraient obtenir de sérieuses garanties. Notamment :

  • Sur une hypothèque d’un bien immobilier situé sur le sol français,
  • ou une caution bancaire sur des liquidités placées,
  • Enfin, ou un nantissement sur des valeurs mobilières.

Dans un établissement de la communauté Européenne.

Depuis quelques années, chaque citoyen français, (donc européen), peut faire intervenir des banques étrangères pour obtenir un crédit, notamment sur le territoire de l’Union européenne. Théoriquement, vous pouvez tout à fait obtenir un prêt immobilier auprès d’organismes installés dans d’autres pays de l’UE.

Cependant, le pays où vous vivez et la localisation du bien immobilier à l’étranger, pourraient affecter l’appréhension du créancier vis-à-vis de votre demande.

Comment constituer son dossier pour un prêt immobilier avec une banque étrangère ?

En tant que résident français, vous pourriez dans un premier temps faire une recherche sur les établissements prêteurs et les banques en ligne étrangères. Ensuite sélectionner les offres qui correspondent à vos critères et les contacter directement. Si vous maitrisez la langue proposée, tant mieux ou sinon vous pouvez aussi utiliser un traducteur en ligne. N’hésitez pas à comparer les taux et conditions avec les propositions de leurs homologues en France. En général, le dossier à produire est pratiquement le même dans tous les pays de la zone Euro.

Important : relisez bien les conditions générales et peut-être faudra-t-il se faire assister par un professionnel avant la ratification.

Si vous sollicitez un prêt auprès d’une banque ou un courtier, préparez-vous à fournir un certain nombre de documents. De plus, la plupart des emprunteurs exigent de vérifier votre situation financière personnelle. Soit :

  • Vos 3 derniers bulletins de salaire ou un avis d’imposition (pour les professions libérales ou non salariés)
  • Les 3 relevés de chaque compte bancaire.
  • Des justificatifs d’identité.
  • Un certificat de résidence fiscale ou un justificatif de domicile.
  • La dernière déclaration fiscale.

Il faut comprendre que les établissements financiers voudront rester attentifs aux revenus du futur emprunteur.

Lorsque l’établissement prêteur vous soumet une offre ferme, celle-ci doit-être accompagnée de la fiche européenne d’information standardisée (FEIS). Ce document vise à vous fournir les informations les plus complètes possibles sur les conditions du prêt proposé.

Enfin, il est possible que le prêteur demande des précisions sur le projet en lui-même avant d’accorder un crédit. N’oubliez pas que la présentation d’un dossier complet, avec toutes les pièces ou justificatifs demandés influeront dans la décision du prêteur. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un conseiller en investissement financier ou un courtier en immobilier.