L’investissement immobilier à l’étranger ce n’est clairement pas comme investir en France.
Au delà d’une mûre réflexion sur des critères comme quel pays, quel bien, quelle période, quel financement… il faudra aussi penser à comment et avec quelle gestion.

Lire aussi : Dans quoi investir en 2020 : les portefeuilles immobiliers

Il ne suffit pas de trouver un bien et d’investir, il s’agit de trouver la bonne rentabilité et le projet qui tient la route. Si vous ne vivez pas dans le pays en question, difficile d’être rassuré sur tous les points.

Notre conseil, c’est de faire appel à des groupes d’investissement spécialisés dans l’investissement immobilier à l’étranger.
Et ce n’est pas une option. Investir à l’aveugle dans un autre pays, sans vous faire accompagner peut vous coûter très cher.

Une agence ou un groupe comme Dividom (France), La foncière (Suisse) ou Enovast (Portugal) qui propose des participations d’investissement immobilier à l’étranger peut être votre garantie pour un placement serein.

Enovast, un groupe privé et indépendant francophone, travaille par exemple avec de nombreux partenaires à l’étranger qui mettent à disposition de leurs clients toute une équipe de professionnels qui vous accompagnent. En signant votre investissement dans un tel groupe vous signez non seulement pour un placement qui a été étudié par des spécialistes, mais vous accédez aussi au soutien de leurs équipes juridiques et administratives vous permettant de signer des contrats traduits, vérifiés par des avocats, et vos placements sont gérés par des équipes spécialisées.

Les clients Enovast ayant investi avec leurs partenaires en Espagne cette année ont enregistré une rentabilité moyenne de 6,55%, sans soucis de gestion.